Montagne de Sous-Dine

« Enfin », oui c’est bien le mot à employer ! on peut enfin profiter de la neige et partir randonner.

Direction le massif des Bornes dans la Yaute (Hte Savoie), plus précisément la Montagne de Sous-Dîne.

Objectif : Monter en raquettes et redescendre en luge !

Départ des Cheneviers (Thorens-Glières), la montée se fait bien car bien qu’elle soit sans grand attrait, la pente est progressive et la montée assez facile.

Passé l’enclave, la vue commence à se dégager notamment à l’approche du sommet, c’est juste à couper le souffle !

Les Aravis, le Monts Blanc, Les Bornes, Le Jura, … tout ça visible juste en pivotant sur soi-même, je dois dire que c’est à cet instant précis que mon pas de marche à considérablement ralentis !

Arrivé au sommet, c’est l’heure de la pause casse-croute histoire de pleinement profiter du paysage. C’est l’heure aussi de faire la manche, pour Mug, un petit Rasta-Dog qui attend un bout de sandwich ça donne ça :

img_8802

Vient l’heure festif de la descente ! EN LUGE ! Cependant il faut vraiment modérer sa vitesse et faire très attention aux risques de blessures car c’est que du cailloux… Les Lapiaz sont bels et bien ici, cachés par cette couche de neige.

Cette randonnée peut aussi être effectuée en ski de rando mais il faut beaucoup de neige afin que les roches et Lapiaz soient complètement recouverts.

Pas de risques d’avalanches marqués puisque le sommet est un plateau et la forêt offre un bon abri.

Je n’ai qu’une hâte, retourner là-bas à la saison estivale, mais cette fois si en partant de la route qui mène au plateau des Glières pour passer par le pas du Roc, et pourquoi pas faire un bivouac **** en orientant l’ouverture de la toile de tente face aux Aravis et au majestueux Mont-Blanc.


En Bref :

Magnifique rando raquettes ou ski de randonnée, avec un beau panorama.

Le temps à consacrer :
une journée

Les plus :
– le panorama (comme souvent en montagne)
– la facilité (pente modérée, pas de difficulté technique)
– la possibilité de la faire à pieds, en raquette, en ski
– randonnée modulable au rythme des saisons

Les moins :
il m’arrive de ne pas en trouver 🙂

Conseil :
[!] Pensez à protéger les coussinets des chiens avant toute rando dans la neige, la vaseline est un bon moyen pour éviter la formation de glaçons mais avant ça il faut couper les poils entre les coussinet au plus ras possible.
La neige peut être un piège très dangereux pour les pattes des chiens, cachant tout ce qui se trouve en dessous notamment ici dans les Lapiaz, privilégier l’avancée sur la neige déjà bien tassée par les traces des précédents randonneurs.


L’itinéraire :

Télécharger la trace GPX
Télécharger le PDF

Laisser un commentaire