Le glacier d’Argentière

C’est notre deuxième jour de randonnée avec les chiens sur Chamonix et je préfère le secteur d’Argentière, plus calme et plus facile pour dormir, le parking du Tour étant actuellement fermé 😢

On avait déjà fait le refuge Albert 1er avec des membres du groupe facebook les Backpackers des Alpes.

Cette fois-ci mon choix se porte sur une boucle au glacier d’Argentière en passant par le refuge de Lognan.


Départ depuis le parking des remontées mécaniques des Grand Montets, on monte par les pistes de ski en direction du refuge de Lognan. Oui j’avoue, ce n’est pas très intéressant mais bon ce qui nous attend là-haut vaut bien cet effort.

Au bout d’environ 200m de dénivelé je me rends compte que j’ai oublié mon appareil photo… J’ai vraiment les boules mais pas question de faire demi-tour.

Sur le bord de piste il y a de l’eau une bonne partie de la montée et même des cascades.

On quitte la piste de ski pour suivre l’itinéraire de ski de rando, il n’y a aucun panneau au croisement, donc attention car il est très facile de rater le sentier qui s’échappe sur la gauche.

Le sentier monte dans la végétation en direction du refuge de Lognan.

Au refuge, on prend le sentier qui monte à droite au coin du refuge afin de se diriger vers le point de vue du glacier.

On arrive assez vite vers le glacier et la vue commence à être vraiment sympa.

On continue légèrement après le panneau indiquant le point de vue, il y a un bloc de pierre bien plat à main droite, parfait pour manger. En prime, il restait même un tout petit peu de neige juste derrière, de quoi ravir mon Gros-Gros.

Je ne sais pas si c’est ça qui a excité mon gros-gros mais il m’a plaqué au sol, s’est couché sur moi et voulait me mordiller/pincer au visage. Iron le faisait très souvent avant surtout quand on retrouvait les copains pour randonner, je pense que c’est ça manière de me dire « Merci »… à chacun ses méthodes ! 😅

Ensuite, j’ai pris la décision de monter par une une sorte de piste accidentée sur le sentier qui termine en cul de sac sur la carte. On est plus haut et la vue est encore meilleure d’ici mais cela fait un aller-retour d’environ 250m de dénivelé.

J’aurais bien essayé de pousser pour aller au fond vers les pentes raides et vertigineuses mais je ne suis pas certaine que ce soit possible et il aurait fallu partir plus tôt le matin.

Après quelques photos, on redescend jusqu’au point de vue par le même chemin puis on se dirige en direction de la croix de Lognan, vers les remontées mécaniques.

C’est du chemin large mais il est possible de couper les nombreux virages en prenant les petits sentiers qui coupent la piste et qui sont d’ailleurs plus beaux et plus agréables.

Arrivé vers les remontées mécaniques, il faut suivre les panneaux « sentier piéton » en direction d’Argentière pour redescendre jusqu’au parking.

Le sentier pour descendre est pas mal à l’ombre et en ces fortes chaleurs c’est assez agréable.


Le dernier mot de la fin avant de vous quitter pour de nouvelles aventures : J’ai dû finir la rando avec les jambes de mon pantalon comme manches, j’avais aussi oublié la crème solaire et j’ai complètement cramé aux bras et pas que… A l’heure d’aujourd’hui (5 jours après) je pèle au front … On dirait que je suis sale même en étant propre… Le seul point positif c’est qu’on ne verra plus quand je suis sale car j’ai des taches. 🤣


En bref

C’est un véritable bonheur d’être dans un endroit pareil avec son chien. Bien que la montée et la descente soient inintéressantes, là haut c’est vraiment magnifique.

J’ai presque préféré cet endroit au Grand Balcon Nord fait la veille.

Cet endroit est peu fréquenté, il y a de l’eau de manière régulière, on s’y sent bien et on a juste envie de poursuivre l’exploration ou de rester là bien plus longtemps.

Pour diminuer le dénivelé d’environ 250m, il est possible de s’arrêter au point de vue.

Pour un meilleur affichage de la vidéo : lancer la lecture puis cliquer sur le rectangle en bas à droite afin de mettre en plein écran, pensez aussi à augmenter la qualité.

Une journée

– présence d’eau fréquente
– pas de troupeau
– peu fréquenté
– beau panorama
– en partie sur domaine skiable
– montée et descente pas intéressantes
L’Aiguillette des Houches
Le lac Vert
Les chalets de Loriaz
Le cheval Blanc
La Jonction
Le grand balcon Nord
– Autres : Voir notre carte

Itinéraire

Télécharger la trace GPX
Télécharger la version imprimable


Ain (18) Autres Pays (2) Autres Régions (2) Blog (22) Doubs (1) Haute Savoie (25) Isère (2) Jura (26) massif des Aiguilles Rouges (2) Massif des Aravis (4) Massif des Bauges (2) Massif du Chablais (3) massif du Jura (38) Massif du Mont Blanc (5) Massif du Taillefer (1) Matériel (5) Protection animale (5) Rando "normale" (52) Rando-baignade (11) Randonnée & Voyage (13) Randonnées (76) Rando raquettes (15) Revermont (1) Savoie (2) Suisse (2) Trek / rando bivouac (12) Vie quotidienne (7) Voyages & Escapades (9)


absence de troupeau (32) Ain (15) Bauges (2) Bornes-Aravis (12) Cascade (13) D+/- entre 500 et 1000m (21) D+/- entre 1000 et 1500m (14) D+/- entre 1500 et 2000m (4) D+/- inférieur à 500m (20) D+/- supérieur à 2000m (2) distance de marche supérieure à 30km (5) distance entre 5 et 10km (10) distance entre 10 et 15km (29) distance entre 15 et 20km (9) distance entre 20 et 25km (3) distance entre 25 et 30km (2) distance inférieure à 5km (3) grotte (2) Haute-Savoie (19) Isère (2) Jura (19) lac (12) Massif des Aravis (2) massif du Jura (36) massif du Mont Blanc (5) niveau difficile (7) niveau facile (42) niveau intermédiaire (11) présence d'eau : Faible (19) présence d'eau : Haute (9) présence d'eau : Moyenne (20) présence d'eau : Néant (11) présence de chien de protection (6) présence de troupeau (23) rando-baignade (4) randonnée normale (34) raquettes (14) Road-Trip (5) Sardaigne (1) ski de rando (3) Suisse (2) Trail (1) trek / rando bivouac (9) voyage (2) week-end (2)

Une réflexion sur “Le glacier d’Argentière

  1. Dans mon jeune temps j’ai bcp randonné ds le parc des aiguilles rouges. Lac Blanc, mont Buet et traversée du glacier d’Argentiere entre autres. Il a bien diminué le pauvre glacier…

Laisser un commentaire