Au fil de l’Oignin

L’Oignin, c’est cette rivière qui coule du Sud vers le Nord du département de l’Ain. Un hymne à la fraicheur, un endroit qui appelle à la quiétude. Quiétude parfois interrompue par le vacarme des tourments du cours d’eau qui jalonne le sentier.
Est-ce la force ces tourments ou tout simplement la beauté du paysage qui rendent les tourments de notre esprit plus calmes et insignifiants …


Le départ s’effectue du col de Mataflon-Granges (01580), parking de l’église.

Nous descendons dans la vallée de l’Ain direction Coiselet par un large chemin blanc jusqu’aux abords de la colonie de vacances.  On continue en direction de Coiselet, le chemin passe en sous bois avant de rejoindre la route juste avant l’entrée du village de Coiselet.

Au village, on continue sur le balisage jaune (chemin pédestre), un petit arrêt au lavoir s’impose pour que les chiens puissent boire.

 

On reprend le chemin en direction du barrage de Charmines (balisage jaune), le sentier remonte le long de L’oignin qui est en contrebas du sentier. On reste toujours sur le balisage jaune.

Attention, le sentier évolue au dessus du cours d’eau et certains endroits sont dangereux notamment à l’approche du Saut de l’Oignin. Depuis le sentier du haut, on ne voit pas le saut de l’Oignin, mais avec de la prudence on peut tout de même admirer les nombreuses marmites.

On gagne ensuite le Pré Morand et on continue en direction du Barrage de Charmines. Il faut savoir que le barrage est accessible au piétons (on ne le traverse pas pour cette rando), il est donc possible d’aller dessus pour faire des photos.

On suit la route jusqu’à arriver sur la D18 (attention ça roule vite)

Arrivé sur la grande route (D18), il faut la longer et peu après le pont prendre un chemin à droite de la route, direction Moulin du Pont (toujours balisé jaune). On arrive sur les abords du Lac qui peuvent être très fréquentés.

Le calme reviendra un peu à partir du Mollard de Tacheron, où on quitte le bord du lac pour emprunter le sentier et remonter l’Oignin jusqu’à l’usine hydroélectrique des Trablettes.

Sur ce sentier très glissant, on apprendra qu’il ne faut pas faire construire de barrage à des Russes… On peut admirer les ruines du barrage des Russes, qui s’effondra dès sa mise en eau en 1917.

On suit le sentier et le balisage jaune, jusqu’au croisement avec un chemin goudronné, où on prendra la direction du barrage d’Intriat (1h00 aller/retour).

Sur le chemin et sentier en direction du barrage d’Intriat, la 1ere passerelle passe au-dessus du saut de Torrey et on peut aussi voir les ruines d’une ancienne usine électrique coté gauche.

Arrivé à la route vers le barrage d’Intriat, c’est l’heure faire demi-tour, il y a des grands champs bordés par le cour d’eau où il est possible de pique-niquer.

On retourne en direction de l’usine hydroélectriques des Trablettes, où on emprunte la passerelle du val d’enfer.

On suit l’unique sentier en direction du camping et du village de Matafelon-Granges, un petit passage encore au barrage des russes qu’on voit de beaucoup plus près, puis on regagne les bords du lac.

On suit le balisage jaune qui contourne le camping et peu après, on tourne à gauche en direction du village de Matafelon-Granges pour regagner le parking où est garé la voiture.


En Bref

Temps à consacrer :
Une journée

Les plus :
– rando modulable
– bien balisé
– présence d’eau importante
– parcours ombragé et agréable

Les moins :
– la fréquentation
– chemin très glissants
– serpents

A proximité :
camping des Gorges de l’Oignin
– autres randos : De la Sarsouille à sous les mousses


Itinéraire

pas de risques particulier sauf vers le Saut de l’Oignin / Saut de Charmines (comme expliqué plus haut)

Télécharger la trace GPX
Télécharger le PDF

Laisser un commentaire