Tire-tique made in France !

Petite, quand j’étais en vacances chez mes grand-parents, je courais ou je criais pour appeler ma grand-mère chaque fois que je trouvais une tique sur les chiens. Elle les enlevait à la main et je trouvais ça carrément dégueulasse !

Depuis l’adoption d’Iron on parcourt beaucoup les sentiers de rando notamment sur le massif du Jura qui est très boisé et j’ai vécu bien des mésaventures à cause de ces petites bêtes, notamment quelques heures aux urgences pour déloger la tique du trou de mon piercing au nombril !

En plus d’être moches, les tiques peuvent être à l’origine de maladies TRES GRAVES chez l’homme voir MORTELLES chez le chien et il est IMPORTANT de les retirer correctement pour limiter le risque de transmission de maladies.

Le tire-tique, cet outil, bien que de toute petite taille à changé la vie de millions de personnes et est devenu un indispensable dans la trousse à pharmacie notamment chez les pratiquants de sport outdoor et les propritétaires de chiens.

Le tire-tique est une invention française !


L’origine du tire-tique

« En 1994, Denis HEITZ (vétérinaire praticien exerçant à Oyonnax (Ain) est confronté au problème du retrait des tiques sur ses patients à quatre pattes. Il fabrique alors son propre outil pour enlever des tiques « le crochet O’TOM » à partir d’un simple clou.

Bénéficiant de la proximité du bassin de la plasturgie, un moule d’injection est fabriqué par un industriel local, et les premiers crochets O’TOM sortent des presses à injecter d’une usine d’Oyonnax. Dans la foulée de la production en série, la commercialisation débute en octobre 1995.

En 2000, Denis Heitz doit se résigner à se séparer de son cabinet vétérinaire à Oyonnax afin de se consacrer au développement de H3D (entreprise créée par sa femme pour la commercialisation du tire-tique).

Aujourd’hui basée dans le petit village de Lavancia (Jura), l’entreprise H3D exporte dans le monde entier et compte plusieurs salariés. Elle tente d’élargir sa gamme de produits destinés à l’hygiène et au soin animal.


Pourquoi utiliser un tire-tique

Les tiques peuvent transmettre de nombreuses maladies très graves à l’humain, jusqu’à mortelles chez le chien.

Il est important de retirer la tique correctement pour éviter le risque de transmission de maladies.

On entend souvent n’importe quoi comme l’utilisation de la chaleur, de l’huile, d’alcool, pince à épiler, etc… hors les médecins et vétérinaires sont hunanimes ! « Cela favorise une régurgitation de salive et donc un risque accru de contamination si la tique est porteuse de bactéries ou autre agents infectieux« 

Le tire tique est le meilleur outil pour retirer facilement et entièrement une tique et ce de manière plus sécurisée.

Attention : L’utilisation du tire-tique ne remplace en aucun cas la prévention !


Quel modèle choisir ?

Il existe maintenant plusieurs formes de tire-tique de divers fabriquants mais le modèle de base est protégé par un brevet et il reste aussi ma préfèrence.

Il s’agit de la marque O’TOM de la société H3D et plus précisement de la ClipBox – Tick Twister !

ClipBox Tick Twister – divers coloris

Avant j’avais tendance à perdre les tire tique, déjà que je perds tout… au vu de la taille d’un tire tique, autant dire que je passais parfois plus d’une heure à les chercher au fin fond de mon sac de rando et de ma trousse de secours mais ils restaient parfois introuvables.

J’avais donc tenté d’acheter d’autres formes de tire tique qui s’accrochaient au porte clef mais je n’ai pas apprécié, je les trouvais beaucoup plus difficiles à manipuler et bien souvent je n’arrivais même pas à enlever les toutes petites tiques.

Puis un jour je suis tombée sur la ClipBox Tick Twister (surement dans une pharmacie) elle permet de ranger les tire tique et ensuite on l’accroche où on veut ! Depuis je n’ai plus besoin de les chercher, je ne les perds plus !

Le pire c’est que jusqu’à présent, je ne savais même pas que ce produit venait du village à coté de chez moi ! Je savais que le tire tique avait été inventé à Oyonnax mais je ne connaissais pas toute l’histoire de ce petit outil.

C’est hier, alors que je participais au défi sportif inter-entreprises du Haut Bugey que j’ai fait cette découverte car chaque participant a reçu une ClipBox tick twister en cadeau.


Où acheter la clipBox Tick Twister ?

La ClipBox Tick Twister coûte environ 6€ et existe en différents coloris.

Elle est en vente dans les pharmacies et parapharmacies et sur différents sites internet.

Il est possible de la commander directement sur la boutique en ligne de la marque : http://www.otom.com

Je précise que je n’ai aucun accord commercial avec cette marque, j’aime vraiment ce produit et si je peux déffendre l’industrie locale, autant le faire.


Comment prévenir la contamination ?

Les maladies que peuvent transmettre certaines tiques sont très graves pour l’humain voir mortelles pour le chien ! Soyez prévoyants / vigilants.

Humain :

  • Antiparasitaires en (para)pharmacie mais l’odeur est infecte
  • S’examiner après chaque sortie notamment en forêt
  • Retirer la tique à l’aide d’un tire tique
  • Contacter votre medecin qui vous préscrira sûrement un traitement antibiotique.
  • Surveiller son état de santé

Chien :

  • Vacciner contre la piroplasmose et la maladie de Lyme chez le chien. attention un chien vacciné peut quand même contracter la maladie !
  • Antiparasitaire (prendre conseil auprès de votre vétérinaire) beaucoup de polémiques sur certains produits … mais il existe tout de même des solutions naturelles.
  • Examiner le pelage du chien après chaque sortie notamment en forêt
  • Retirer la tique à l’aide d’un tire tique si elle est déjà accrochée
  • Surveiller son état de santé : urine, fièvre, difficulté de mobilité, couleur des gencives, etc… et prendre RDV auprès de son vétérinaire au moindre signe alarmant.

Bonne rando !

Une réflexion sur “Tire-tique made in France !

  1. Il est aussi fortement recommandé de se faire vacciner contre l’encéphalite à tiques (vaccin non remboursé en France, mais remboursé en Suisse car ils ont pris conscience du danger). Le nombre de cas est important dans le Jura et la Haute-Savoie. C’est un virus, donc antibio inefficaces et il n’y a pas de traitement connu.

Laisser un commentaire