Suisse – Road Trip en Terre Alpine

Notre 1er road-trip en fourgon est perturbé par la pandémie : le Covid !

Du coup nous ne sommes pas allés bien loin puisque nous sommes allés chez nos voisins Iron (mon chien) et moi : en Suisse.

La Suisse est un pays magnifique, pour tous ceux qui aiment la montagne c’est LA destination à faire.


Seealpsee et l’auberge Aescher – Canton d’Appenzell

On va en direction de Seealpsee (le lac), Iron commence à boiter même pas 1h00 après le départ alors que c’est du chemin facile.

L’inspection de ses pattes ne révèle rien, on poursuit sur un rythme tranquille et la boiterie s’en va comme elle est venue. Il a même commencé à tracter car il était attaché.

On continue la rando en direction de la célèbre auberge Aescher, la rando passe même dans une grotte ! Bref c’est génial et finalement il n’y a pas tant de monde que ça.

J’ai détaché Iron le temps de prendre une photo.


Point de départ – 0 km

5fr pour 24h00 (possible pour moins)

11 km D+/- 880m
Chien : en laisse (troupeau de vaches)

Télécharger la trace GPX


Après la randonnée et par vigilance, je suis tout de même allée chercher du baume pour les coussinets chez le véto. Un exploit pour expliquer ce que je voulais en anglais car je le répète – je suis vraiment très nulle en anglais !

Des gros dénivelés nous attendent donc j’espère qu’il sera au taquet et que la météo sera aussi de notre coté.

Un arrêt au supermarché le prix de la viande est exorbitants car si en France le prix est au kilo, en Suisse c’est environ le même mais seulement pour 100 grammes !

Normalement Iron est au Raw (alimentation naturelle à base de viande crue pour ceux qui ne connaissent pas). Honnêtement là il va devoir se contenter de croquettes et de pâté pour chien. Heureusement j’ai trouvé par hasard un Maxi Zoo donc j’ai fait le plein de boites real nature.

Je suis aussi partie avec 3 saucissons et le stock de bière. Sauf que durant le trajet une bière s’est ouverte dans le fourgon, provoquant un geyser de bière et arrosant le meuble, le panier d’Iron, la peluche d’Iron et Iron …

Quand j’ai voulu descendre du fourgon pour aller enlever la bière à l’arrière, j’ai oublié de mettre le frein à main, le fourgon a commencé à partir et je voyais Iron qui me regardait sans stress alors que j’étais en panique ! OUF ! J‘ai réussi à remonter à bord et mettre le frein à main. Maintenant ça reste un souvenir très drôle, je n’oublierai jamais la tête d’Iron. 🤣


Limmernsee – Canton de Glaris

Les télécabines sont en libre service (un peu comme des caisses rapides) sauf que je ne comprends pas les prix en allemands et la traduction en Français ne veut strictement rien dire… Il faut absolument que je prenne l’aller-retour. 1000m de dénivelé en moins c’est loin d’être négligeable.

La rando est vraiment atypique, en effet les remontés mécaniques sont là pour les employés des centrales électriques et mis à disposition des randonneurs. Il n’y a que 2 bennes sur le câble.

Des l’arrivée en haut, il faut mettre un dossard orange (en libre service dans un bac) pour traverser un tunnel de presque 3km – 2750m pour être exacte. !

Iron est vraiment pressé de sortir de là. Il faut dire que le matin quand on commence une randonnée, il fait assez vite pipi et caca normalement 😅

Après le tunnel on commence à prendre de la hauteur, ça devient rapidement du sentier alpin parfois équipé d’une main courante.

On se dirige maintenant vers le point de vue qui domine le lac. C’est juste magnifique !

On revient vers nos pas pour nous diriger vers le refuge (en Suisse ils appellent ça une cabane) du CAS – Muttseehütte où il est possible de boire et manger. Je n’ai pas trouvé les prix trop excessifs. On traine un peu dans le secteur avant de redescendre.

⚠ Attention avec les chiens car il y a un chat au refuge.

On attaque maintenant la descente jusqu’aux télécabines. Le chemin est un peu vertigineux et vraiment magnifique.

Une personne avec un vertige assez prononcé ne pourrait peut être pas faire la rando surtout la descente pour rejoindre les télécabines.

TEMPSDEROUTE
1h48


Gratuit

Remontées mécaniques : 15fr l’aller-retour par personne, gratuit pour les chiens.
DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
environ 12km D+/- 1200m

Télécharger la trace GPX


5 lacs de Pizol – Canton de St Gall

On est arrivé à l’heure qu’il ne faut pas, vers les 10h00 et le prix des remontées mécaniques est juste ahurissant… 51fr pour 1 personne avec 1 chien (46fr sans chien).

Les 2/3 sont des télésièges et avec mon trouillard de chien, sans sécurité supplémentaire sur les télésièges je préfère m’abstenir de les prendre. J’ai donc payé en grande partie pour rien… ça fait cher la rando.

Même en Bavière pour faire le sommet le plus haut d’Allemagne c’est moins cher. L’article sur la Bavière est en cours de rédaction, j’avais choisi cette destination en destination hivernale.

Le premier lac, Wangsersee est décalé par rapport au chemin du coup je n’ai pas fait attention et je l’ai raté 😅

Le deuxième lac et donc le premier auquel on arrive est Wildsee, sa couleur et le paysage dans lequel il se trouve, c’est juste magnifique.

Il y a beaucoup de monde sur le sentier mais vu le monde qu’il y avait à la caisse en bas des remontées, c’était à prévoir… et c’est un peu chiant d’ailleurs !

On se dirige vers le 3eme lac qui est Schottenseet lui aussi est magnifique. On peut vraiment aller au bord sans difficulté. Perso j’en ai profité pour « déjà » faire une pause.

Le 4eme lac est Schwarzsee, sa couleur est bien différente des 2 précédents lacs mais il est quand même beau.

Avant de descendre vers Baschalvasee je me dirige vers un point de vue

Quelques photos prises en vrac sur la rando en dehors des lacs

Mais au final on s’est bien amusé, il y avait un panneau « chien en laisse », je l’ai respecté au départ puis finalement j’ai détaché Iron qui d’après son comportement était vraiment tranquille, on a pas mal couru dans les descentes c’était vraiment cool !

TEMPSDEROUTE
1h00


Gratuit

Remontées mécaniques : 46fr par personne et 5fr pour le chien (aller-retour)

DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
Environ 16km D+1400m en utilisant juste la télécabine
Sinon c’est 10km d’annoncé avec D+640m si on prend l’intégralité des remontées mécaniques

Télécharger la trace GPX


J’ai dormi au même endroit que la veille où j’ai parlé avec une française qui voyageait en 4×4 aménagé avec son copain, on a parlé du prix de la viande en Suisse… elle m’a avoué qu’ils se contenteraient d’être végans pendant tout leur voyage 🤣.

Il a beaucoup plu dans la matinée d’ailleurs Iron est sorti pisser puis il est vite remonter dans le fourgon. Même lorsque je déjeunais il en écrasait mon loulou. Afin de ne pas perdre la journée, direction le lac de Cauma (Caumasee en allemand).


Lac de Cauma et Gorges du Rhin – Canton des Grisons

Au lac de Cauma je ne savais pas trop ce qu’on allait faire donc j’ai mis que 2fr dans le parcmètre. Sauf qu’après, j’ai du rentrer en courant pour remettre de l’argent et pouvoir faire la rando.

Le tour du lac n’a pas vraiment d’intérêt , la plupart des belles photos que vous verrez de ce lac sur internet et les réseaux sociaux sont des photos prisent au drone, il est impossible de le voir de la même façon depuis la terre ferme.

On se dirige maintenant vers un point de vue aménagé sur les gorges du Rhin. Il y a même des toilettes (genre toilettes publics) en plein milieu de la nature ! J’ai halluciné.

TEMPSDEROUTE
37 minutes


1fr/heure

DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
12km D+/-700m
Chien accepté : oui mais pas partout (partie privée grillagée interdite)

Télécharger la trace GPX


Silvaplana, le spot de Kitesurf !

J’ai voulu dormir au camping car il n’y a pas grand chose pour se poser et ça permettait de prendre une bonne douche … mais un des camping avait l’air blindé er l’autre : réception fermée.

J’ai trouvé un parking sans rien et en bord de route, suffisant pour dormir. Bien qu’il soit limité à 24h00 il y a un pictogramme interdit de camper. Je n’ai pas pris d’amende mais on était en plein covid donc peut être plus de tolérance car moins de tourisme.

De base je voulais tenter d’aller au lac Lagrev mais j’ai eu peur de la difficulté, le sentier ne semble même pas mentionné sur les cartes.

La région vers Saint Moritz est vraiment belle, il y a de quoi faire que ce soit pour les randonnées mais aussi pour les lacs.

Un autre endroit m’intéresse vraiment mais fait quasiment descendre à la frontière italienne du coup je n’y suis pas allée. Pour être passée à proximité le lendemain, on irait du faire un arrêt, ça a l’air MAGNIFIQUE !

Donc si vous avez un peu de temps intéressez vous à la vallée de l’Albigna et ses environs, perso j’aurais aimé pouvoir m’y arrêter mais voilà les jours passent… Il faut avancer.


Silvaplana – Fuorcla Surlej – Canton des Grisons

On est monte avec une télécabine, sur le chemin jusqu’au lac et refuge de Fuorcla Surlej, la vue n’est pas top, c’est lunaire mais en plus on est sur un domaine skiable, il y a donc pleins de remontées mécaniques.

Heureusement quand on arrive vers le refuge tout devient plus sauvage, la vue s’ouvre sur les glaciers, le lac est vraiment tout petit mais le décor est vraiment pas mal.

Iron n’était pas motivé du tout, une fois de plus il ne voulait pas faire de photos.

On redescend sans prendre la télécabine pour faire une boucle qui était assez jolie, au final je ne regrette absolument pas moins choix.

TEMPSDEROUTE
1h30


Gratuit en bas du village
6fr la demi-journée si on se gare aux souterrain des télécabines

Remontée mécanique : 29fr (chien gratuit)

DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
12,2 D+215m D-1100m

Télécharger la trace GPX


On arrive à Rossa il pleut comme pas possible, du coup journée à rien faire. Ici on dort au village, je ne suis pas très à l’aise de dormir sous l’œil de tout le monde...

Le lendemain la météo semble au beau fixe, même pour Iron, il semble motivé et ça fait vraiment plaisir.

Je retrouve sa tête de débile et ça fait du bien… Voir son chien sans aucun enthousiasme, bouffé par le stress ce n’est vraiment pas cool à vivre au quotidien, ce voyage est vraiment compliqué émotionnellement, je ne comprends plus Iron et ça me ronge.


Lagh de Calvaresc – Canton des Grisons

Le Lac de Calvaresc est un lac en forme de cœur, allons voir ça ! La randonnée se fait en AR et il n’y a PERSONNE ! C’est vraiment très agréable.

Iron est vraiment motivé y compris pour les photos !

Quant au lac, la forme de cœur est très abstraite en réalité 🤣

Il y a des moutons, je n’ai pas vu de chien de protection mais le troupeau était vraiment au dessus dans les pentes abruptes.

TEMPSDEROUTE
2h30


Gratuit (jour et nuit)

DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
9,6km D+/- 1250m
Chien attaché : troupeau de mouton

Télécharger la trace GPX


On rejoint maintenant Lugano, pour ça il faut passer par l’Italie. Quel bonheur de faire les courses sans se ruiner.

Lugano fait penser à la cote d’Azur, voitures de luxe, hôtel de grand standing, etc… tout est une « démonstration ». On aime ou pas…

On rejoint un camping et je profite de la soirée et de l’accès direct sur le lac de Lugano pour faire une sortie paddle avec Iron avant que la pluie n’arrive.


Monte Bré – Canton du Tessin

Le Monte Bré est une assez courte balade faisable en aller-retour offrant un beau panorama sur les lacs. J’ai fait la balade seule car Iron n’a pas voulu venir.

TEMPSDEROUTE
1h10


Gratuit

Camping : 39 fr (1 adulte, 1 chien, 1 emplacement sans électricité), un accès direct au lac.

DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
Environ 2,5km D+/- 250m
Environ 40 minutes

Télécharger la trace GPX


San Salvatore qui offre aussi une vue panoramique était prévu après Monte Bré mais la météo m’a dissuadée.

A savoir qu’il est possible de monter en funiculaire depuis Lugano Paradiso, les chiens sont acceptés dans le funiculaire cependant il faudra payer entre 8 à 10fr pour un chien de taille moyenne à grande.

Par contre pour se rendre à San Salvatore à pied, il n’y a pas vraiment de quoi se garer à Paradiso, je conseille un autre point de départ. Depuis le parking, il faut compter environ 4,8km D+/- 300m pour l’aller-retour. Télécharger la trace GPX

Dans le secteur il y a aussi la Via Ferrata et d’autres points de vue comme Sasso delle Parole ou encore les balançoires Swingtheworld (il y en a au moins 2).


Triftbrucke – Canton de Berne

C’est sur la route que j’ai découvert cette rando, on a passé la nuit au pied des glaciers, sur un parking qui est autorisé la nuit. Le parking est payant normalement mais le parcmètre ne fonctionnait pas.

On a pris la télécabine pour monter mais il est possible de faire une boucle à pied.

Après une bonne heure de marche on atteint le pont suspendu de triftbrucke 170m de long et 100m de vide. Impossible pour moi de regarder en bas lorsque je suis dessus même Iron n’était pas vraiment rassuré car le pont bouge.

Et plutôt deux fois qu’une, on a du reprendre le pont suspendu car le sentier qui l’emprunte ne mène qu’au refuge du CAS Trifthütte et nul part ailleurs.

Une fois revenu du bon côté, on continue de monter en direction de Windegghütte (autre refuge du CAS), je suis bien contente d’avoir fait l’itinéraire dans ce sens car on arrive sur des passages équipés qui peuvent être plus difficiles à descendre qu’à monter.

Une petite radler au refuge et on continue en direction de Schattige Trift.

A Schattige Trift, il y a 2 itinéraires possibles, un de chaque coté du cours d’eau. Perso je serai bien restée de ce coté (gauche) mais le sentier semblait plus en balcon et vu la météo des précédents jours, j’avais peur qu’il soit encore mouillé. J’ai donc traversé pour redescendre sur le sentier qui passe à droite du cours d’eau. C’est plus long et surement moins beau…

TEMPSDEROUTE
3h00


Payant (prix inconnu, machine HS)

Prix remontée mécanique : 12fr Aller simple par personne et 5fr pour un grand chien (prix enfant).
DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
10,5km D+ 735m D- 1150m

Télécharger la trace GPX


Bachalpsee – Canton de Fribourg

On a pas eu de chance avec la météo, surtout qu’une fois de plus il a fallu prendre les télécabines qui sont excessivement chères… On s’est dirigé directement vers le lac de Bachalp (Bachalpsee) mais la vue sur les glaciers était complétement bouchée.

Il s’est même mis à toner et Iron ayant peur de l’orage j’ai préféré redescendre à la voiture, en redescendant tout à pied pour malgré tout en profiter un peu.

Je suis un peu dégoutée car normalement c’est un très bel endroit.

Il y a aussi le First cliff walk à faire.

TEMPSDEROUTE
1h45
1 fr par heure (11 fr pour 24h00)
Prix remontée mécanique : 32 fr par adulte pour la montée uniquement (le double pour l’aller-retour)
Je ne sais plus si j’ai payé pour Iron …
DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
13 km D+250m D- 1350m

Télécharger la trace GPX


Pour le soir j’ai trouvé un spot au bord du lac de Thoune avec accès direct au lac, on a pu y faire du paddle au coucher de soleil c’était vraiment top.


Blausee – Canton de Berne

On monte au lac de Blausee tant vu sur les réseaux sociaux… En fait c’est un parc quoi…

Alors l’eau et l’environnement sont très beaux mais il vaut mieux y aller en semaine après 18h00 pour avoir un tarif réduit car sinon c’est 12fr l’entrée et autant dire que ça fait cher pour y rester moins d’une heure.

Il est possible de randonner aux alentours mais j’ai préféré que ça reste une pause farniente.

TEMPSDEROUTE

1h30


3fr pour 4h00

Entrée Blausee variable selon la saison, le jour et l’heure : 12fr par adulte pour le prix le plus élevé.
DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
Moins de 45 min
Chien autorisé en laisse


Demain on fait la randonnée au lac d’Oeschinensee, ça semble impossible de dormir n’importe où dans le coin, il y a des panneaux interdits partout.

Du coup avec Iron on a passé la nuit au camping de kandersteg juste à proximité des télécabines pour monter au lac le lendemain.

29fr la nuit (van sans électricité + 1 personne et 1 chien)
La douche 1fr pour 3minutes alors que l’eau met déjà 2min à chauffer

Par contre pour les activités on bénéficie de la guestcard (20% de réduction sur la remontée et parking gratuit).


Oeschinensee – Canton de Berne

C’est certainement le lac de montagne le plus connu de Suisse, il faut dire que c’est vraiment très beau.

On prend la télécabine pour monter. A la sortie de celle-ci il faut d’abord suivre le parcours n°5 – via Läger.

Ensuite il suffit de suivre les indications du parcours n°8 – rundweg.

Le sentier prend de la hauteur et évolue en balcon avant de redescendre et gagner le bord du lac.

Sur la première partie en balcon, il n’y avait pas beaucoup de monde, par contre au bord du lac il y a beaucoup de monde.

Au départ on a eu beaucoup de nuages qui bloquaient la vue …

Heureusement ensuite ça s’est dégagé et on a refait un tour supplémentaire pour bien en profiter. Enfin surtout moi parce qu’Iron il s’en fout de la vue.

Le tour intégral du lac n’est pas possible car une partie est interdite à cause du risque d’éboulement.

Pour le retour au parking, soit on redescend par les télécabines, soit on suit le parcours n°1 – via Huble.

TEMPSDEROUTE
12 minutes


Gratuit avec la guestard

Remontée mécanique : 17.5fr par adulte (avec la guestcard) sinon 22fr – chien gratuit
DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
11,5km D+600m D-1250m

Télécharger la trace GPX


Pour rejoindre le Valais depuis ici, on est obligé de prendre un tunnel ferroviaire, (on prend le train avec son véhicule) et franchement quand on n’a pas préparé son itinéraire à l’avance et qu’on arrive aux caisses, ça fait bizarre ! J’ai cru que je m’étais trompée mais non. Coût du tunnel ferroviaire : 29 fr en van L1H1


Glacier d’Aletsch – Canton du Valais

Nous on a vraiment fait un long parcours, arrivés par la télécabine de Riederalp, il a fallu ensuite se diriger vers la télécabine Moosfluh et la prendre.

A partir de là, on commence réellement la randonnée, ça devient vite très beau avec de nombreuses petites gouilles et on commence à apercevoir le glacier.

Plus on avance, plus la vue s’ouvre sur le glacier.

Ensuite le sentier évolue en balcon au dessus du glacier, en le longeant.

On rejoint le lac de Märjalen-Stausee avant de basculer sur le versant par lequel on est arrivé, le retour au télécabine est bien moins intéressant…

TEMPSDEROUTE
1h25
10 fr la journée
Remontée mécanique : 49fr par adulte – chien gratuit
DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
Environ 28km D+/- 1250m
Environ 26 km D+/- 850m une fois la montée avec la cabine Moosfluh déduite

Télécharger la trace GPX


La logique géographique voudrait que l’on fasse un sommet le lendemain et pas n’importe lequel : le plus haut sommet des Alpes officiellement randonnable : l’Ussers Barrhorn qui culmine à 3610m d’altitude.

Bien que ce soit la bagarre avec la Grande Sassière (France) puisqu’elle est plus haute : 3747m (qu’on a tenté mais la météo nous a fait rebrousser chemin… Il avait neigé la nuit et je n’avais pas de crampons, de plus on ne voyait absolument rien le sommet était dans les nuages. Bref, vous l’aurez compris pour pas faire d’histoire, le mieux c’est de faire les deux. 😋

Revenons en Suisse…

La réalité est tout autre pour faire un sommet aussi haut à plus de 3500m, il faut clairement une fenêtre météo correcte et de préférence faire des randonnées pas trop grosses la veille et le lendemain car le Barrhorn est une longue rando assez exigeante physiquement.

Quand j’ai vu une météo qui annonçait plein soleil pendant 2-3 jours, je n’ai pas réfléchi à savoir s’il fallait que je retraverse la Suisse ou non, on avait une chance de le faire donc je l’ai saisie.

Il est possible de dormir sur le parking de départ mais celui-ci est payant, j’ai une fois de plus de la chance, le parcmètre ne fonctionnait pas ici non plus ! Sinon il y a des spots pour dormir un peu avant le parking.


Ussers Barrhorn – Canton du Valais

Du parking, on se dirige vers les lacs de Tourtemagne (Turtmannsee).

On prend ensuite de la hauteur, en se dirigeant vers le refuge de Tourtemagne (Turtmannhütte), en se retournant pour voir les lacs, on se rend compte qu’ils font petits au milieu de ce paysage.

Au refuge, on continue pour atteindre bientôt le couloir de Gässi, il est raide et aménagé de mains courantes mais il se fait très bien à la montée même avec un chien (passage visible sur la vidéo).

Une fois le couloir franchi, on débouche peu après dans le vallon de Barr, profitez de l’herbe tant qu’il y en a car il n’y en aura plus très longtemps.

Le minéral prend le dessus, on monte par la moraine, elle semble interminable et pourtant ce n’est que le début d’une longue ascension, attendez d’être sous le sommet pour voir (je dis ça, je ne dis rien) …

Au bout de la moraine, on voit enfin le haut du parcours, où deux itinéraires sont possibles un à gauche (qui est merdique) et un qui va plutôt tout droit.

Bien entendu j’ai pris à gauche et punaise j’en ai chié, ça roule sous les chaussures, on a l’impression de ne pas avancer. Les 400 derniers mètres de dénivelé j’ai commencé à me sentir mal (ce n’est pas le mal des montagnes, ça m’arrive des fois) … j’ai même du m’arrêter un moment et ralentir la cadence.

Iron a vraiment été cool car lui il était beaucoup plus en forme que moi.

Voilà ce qui nous reste ! Pour atteindre le sommet.

Au sommet c’est la délivrance, par contre tout le monde reste vers la croix donc pour les photos et les vidéo c’est la merde…

En plus Iron s’est remis à avoir peur de je ne sais quoi (je le plains c’est vrai mais en même temps j’en ai franchement ras le bol qu’il ait peur de tout et de n’importe quoi) donc impossible ou presque de le prendre en photo.

Attention il y a 4 zones de pâture, la zone change avec l’avancée de la saison. Les zones et les dates de présence du troupeau et chien de protection sont renseignées sur une carte au parking. Les sentiers qui sont officiels (balisés) sont séparés par une clôture électrique.

TEMPSDEROUTE
1h05


Payant (prix inconnu, machine HS, possibilité de se garer avant le parking pour ne pas payer).

DISTANCE.TEMPSDEMARCHE
environ 18,5km 1700m (1700m sur moins de 10km)

Télécharger la trace GPX


Lac de Châteaupré et lac de la Bayenna – Canton du Valais

On dort non loin du lac de Chateaupré, après le lac de Moiry. C’est un parking autorisé pour la nuit et gratuit.

Pour m’occuper en fin de journée, je suis montée jusqu’au lac de la Bayenna, sans Iron car il ne voulait pas.