Comment protéger mon chien du froid et de la neige ?

Les températures chutes et par endroits la nature enfile son beau manteau blanc. Les chiens sont pour la plupart super heureux alors que les maitres se posent la question de « Comment protéger mon chien du froid et de la neige lors des activités extérieures notamment en balade ?! « .

Alors voici un petit article, qui je l’espère vous servira.

Comme pour les humains, chaque chien n’aura pas la même résistance au froid , beaucoup de facteurs entre en compte et de nombreuses protections existes pour rendre les balades et rando agréables.

Les différents facteurs à prendre en compte pour « évaluer » la résistance au froid de votre chien :

Race et type de poils : Une race à poils longs et denses ou certaines races originaires de pays froids seront plus résistantes au froid que les races à poils très ras, de morphologie très fine ou de races naines. Les races régulièrement toilettées seront aussi plus sensibles au froid.

Une erreur à ne pas faire : tondre un chien ! que ce soit l’hiver ou l’été leur poils sont une barrière thermique qui leur permet de réguler la chaleur.

Age : Les chiots et vieux chiens auront plus de mal à réguler leur température.

Mode de vie : Un chien qui passe plusieurs heures dehors par jour supportera mieux le froid qu’un chien qui passe beaucoup de temps dans un environnement très chauffé.

Poids : Un chien de poids normal aura une meilleure résistance au froid qu’un chien maigre qui aura peu de réserve de graisse à bruler pour se réchauffer OU obèse qui aura plus de mal à bouger et ne brulera pas assez de graisse pour se réchauffer.

Le type de froid : En cas de forte humidité et/ou de vent le froid ressenti sera plus intense.

L’activité : Un chien en mouvement aura moins froid qu’un chien restant immobile.

 

Les différentes protections existantes et conseils pour rendre les balades agréables :

Protéger le corps :

  • Mettre un manteau : ce n’est pas forcément nécessaire, les facteurs énoncés précédemment et l’observation de votre chien vous permettront de savoir s’il a besoin d’un manteau ou pas.

    Il existe des manteaux de toutes sortes, plus ou moins épais et de différentes matières. Certains seront plus adaptés à l’humidité (imperméable) et d’autres au froid sec (polaire, doudoune).

  • Surveiller les zones sensibles lors des sorties dans la neige.

    Les zones sensibles sont celles où il y a peu de poils (ventre, testicules, etc…), appliquer un corps gras permettra de protéger et d’hydrater.

    Le corps gras peut-être mis en préventif (avant la sortie) ou à la vue d’irritation (après la sortie).

    * corps gras – vaseline, huile de coco vierge pressée à froid, graisse à traire, etc…

  • Éviter / enlever les glaçons : La formation de glaçons peut être diminuée en appliquant un corps gras sur les longueurs de poils (avant la sortie dans la neige), le gras permettra à la neige de glisser et de moins adhérer aux poils.

    En rentrant, enlever les glaçons en les faisant fondre à l’eau tiède.


Bien qu’Iron ait un sous poils plutôt dense, il vit à l’intérieur toute l’année. Je ne lui mets pas de manteau lors du temps de marche car il n’en a pas besoin.

En revanche lors des pauses et notamment pendant les nuits de bivouac les températures peuvent être (très) froides et (très) humides, la toile de tente est parfois gelée à l’intérieure.

En fonction des nuits, il a donc le manteau imperméable Kn’1 Active Way (parfois complété d’une polaire).

Son pelage ne nécessite pas d’entretien particulier pour aller dans la neige.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_8252-2-1024x683.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_8198-2-1024x683.jpg.

 

Protéger les coussinets :

  • Couper à ras les poils entre les coussinets (évite la formation de glaçons).

  • Appliquer un corps gras, un baume ou une solution tannante. Le corps gras va hydrater le coussinet (il sera plus tendre) alors que la solution tannante va durcir le coussinet.

    Toute crème grasse est bonne à prendre (attention tout de même aux léchages si vous utilisez des crèmes « chimiques »), cela peut être de la vaseline, de la graisse à traire, du baume pour coussinets, de l’huile de coco vierge pressée à froid, etc …
  • Mettre des chaussettes ou bottines : elles ne sont pas forcément nécessaires.

    Les chaussettes sont entièrement souples et non étanches, alors que les bottines ont une semelle (elles sont censées être plus ou moins étanches).

    D’un point de vue personnel, je privilégierai les chaussettes souples pour la neige (quand elle croutée/gelée afin d’éviter les blessures liées à la mauvaise qualité de neige).  Et les bottines pour les surfaces dures – verglacées et/ou salées.



  • Nettoyer (à l’eau) et vérifier l’état des coussinets après les sorties et hydrater si besoin.


Pour Iron j’utilise tout simplement de l’huile de coco vierge pressée à froid.  Je n’ai jamais appliqué de solution tannante à Iron et il porte à titre très exceptionnel des chaussettes ou bottines.

Protéger la vue :

  • Mettre quelques gouttes de sérum physiologique après les sorties ou équiper le chien de lunettes.

    Non ce n’est pas une blague ! Les rayons du soleil qui se réfléchissent sur la neige sont nocifs pour nous mais aussi pour les chiens…

    Il faudra tout particulièrement mieux protéger un chien qui a des problèmes oculaires, dans ce cas les lunettes seront indispensables notamment en cas d’exposition longue ou répétée.


Personnellement je pars souvent sans lunettes de soleil et le soir j’en paie le prix même avec un temps nuageux … les yeux me brulent ils sont comme « secs »,  quelques gouttes de sérum physiologique mettront fin aux potentielles gênes que ce soit pour l’humain mais aussi pour le chien.


Protéger de la gastrite des neige :

  • Penser à prendre de l’Eau ! On a tendance à moins boire en hiver et pourtant les exercices s’avèrent plus difficiles pour le corps autant pour l’humain que pour le chien.

    Une bonne hydratation pour votre chien évitera peut être qu’il mange trop de neige et tombe malade. A tout âge, un chien encourt le risque de présenter une gastrite des neiges, responsable de vomissements et parfois de diarrhées.

 

Voilà, vous êtes maintenant parés pour les sorties dans le froid 😉

Laisser un commentaire