Bonheur Hivernal dans les Bauges !

A vrai dire j’adore écrire mais je sais très bien que le texte qui décrit cette rando n’est pas à la hauteur des sentiments que j’ai pu éprouver. Tout simplement parce que parfois, les mots ne peuvent égaler un bonheur simple, inexplicable et tellement fort. Quoi de plus fort que le sentiment de liberté ?! 

19 km           D+  994 m          Neige fraiche / Vent

Oh non cette rando n’a pas été facile, ni pour moi ni pour les toutous !

Pour cette rando, pas de Topo ! mais juste une aventure à lire au coin du feu.

 


La montée est rude dans cette neige fraiche, quelle bécasse d’avoir mis un ensemble de ski c’est bien trop lourd et trop chaud… en plus j’ai pris le départ hyper en retard à cause des bouchons dans la région Annecienne … Je ne dois pas trainer si je ne veux pas finir à la frontale.

Arrivé aux premiers chalets d’altitude je retrouve les gens que j’ai vu en bas, eux s’arrêtent ici…img_0328Quant à moi, je désillusionne en voyant que les panneaux indiquent encore 40 min de marche (en période estivale). De plus la direction indiquée m’inquiète, c’est un peu raide et il y a eu des petites coulées… hors de question que je passe par là même si je dois mettre 20 min de plus.

Une trace continue tout droit, je pense que je ne serai pas seule au refuge, car elle est fraiche. En tout cas le paysage est somptueux.

Plus loin, après plusieurs virages, un toit apparait au dessus d’un banc de roche mais non ce n’est encore pas ici…img_0360Le passage dans la petite combe est horrible, venteux, long, mes cuisses commencent à bruler…

Je ne vois quasiment rien à cause de tout ce vent, même les traces ont disparues mais j’ai le GPS alors ce n’est pas grave au moins je sais que je suis dans la bonne direction.

J’arrive aux portes (passage entre 2 roches)… La chaine du Mont Blanc se dévoile et le refuge aussi ! OUF !!! c’est 17h40 il était temps.

Soudain, 2 silhouettes apparaissent sur ma gauche à l’abris du vent contre la roche, 2 gars pas beaucoup plus vieux que moi profitent de la vue aux jumelles. Mug en profite pour se faire caresser, pas de souci pour les chiens, c’est cool.Je vais visiter le refuge non gardé.

Les gars sont montés avec un Mont d’Or du vin rouge, du vin blanc, un jeu de société, etc… Je suis invitée à l’apéro et même à manger sauf que je suis vraiment pas bien donc je refuse … mon estomac n’accepte ni eau, ni nourriture, je fais des allés/retours dehors pour vomir…Le dafalgan de Julien m’a sauvé ! j’ai certainement pris froid par-dessus mon sandwich de midi… les chaises en rond autour du poêle à bois qu’Alex prend soin d’alimenter, on se fait des jeux de société, on parle, on rigole.Le temps semble s’être arrêté mais ce n’est qu’illusion car sur ma montre les heures défilent à une vitesse folle …  déjà 2h00 du matin.

Par contre la température dans les chambres (dortoirs) ne progresse pas !
Décision prise on dort tous en bas en mettant les matelas sur les tables et la planche de bois prévue à cet effet.

Le refuge est super bien équipé, (eau courante de source en été, toilettes sèches en été, casseroles, poêles à frire, vivres, réserve de bois, matelas et couvertures), c’est vraiment royal ! je tiens d’ailleurs à saluer le super travail de l’association « Tous au Charbon » qui entretient ce mignon refuge.

Forcément, vu l’heure à laquelle on s’est couché, on était en retard pour le levé de soleil, mais sans regret car de toute façon il est caché par les nuages.

Je ne monte pas jusqu’à la pointe sommitale, le ciel est gris, et puis je préfère redescendre avec les gars, ça sera plus cool avec eux ! J’ai vraiment pas l’envie de partir, je suis tellement bien ici que j’aurais presque envie de m’accrocher au cadran de la porte pour rester.

Arrivé à la civilisation, un petite bière dans un bar et on se dit au revoir.On se reverra sûrement jamais … mais vraiment ils ont égayé le refuge par leurs rires. Je me souviendrai d’eux et leur souhaite plein de réussite dans leurs projets !

C’est avec beaucoup de nostalgie que je rentre à la maison…

Presque les larmes aux yeux de se dire que cet instant appartient déjà au passé…

Et l’envie envahissante de repartir !

Il ne suffit d’un rien pour se sentir vivant, malgré les galères, on est heureux tout simplement.

Une montagne, un petit refuge (où il fait dans les 9°), un poêle à bois, une rencontre et un jeu de société pour que les rires éclatent et donnent un peu de vie et un peu plus de chaleur dans un lieu si froid, si vaste, si sauvage.

Voila peut être le vrai sens de la vie, telle qu’on devrait la vivre… a quoi bon de dormir dans un lit tous les jours de notre vie, de regarder des reportages plutôt que d’en faire, de rêver la vie d’autres, de s’enfermer,de s’enchainer dans un système, une société … alors que le temps d’un instant on peut être LIBRE !


3 réflexions sur “Bonheur Hivernal dans les Bauges !

  1. Salut,
    j’ai trouvé ton blog par hasard, sur ton article sur « se lancer en solo en bivouac »
    j’expérimente cela cet été 🙂 challenge en challenge par étapes
    ça me plaît de lire tes aventures, et voir ces beaux moments de randonnée

    Zoé

  2. Ca devait être une super expérience! Pas trop dangereux de partir seule? Quel est le nom du refuge, et comment ça marche? Ca me tenterais bien de faire une nuit en refuge en hiver avec ma chienne 🙂 Merci!

    • Je suis une parano des avalanches mais il faut bien choisir ses itinéraires, je ne vais que dans des endroits vallonés, si je trouve un endroit trop pentu ou exposé je fais demi-tour.

      J’ai aussi une balise de détresse acheté par ma famille mais sous 2m de neige elle me sera inutile et un DVA sera aussi inutile si personne n’est dans les environs…

      Pour cette randonnée je n’ai pas indiqué le nom afin de « préserver » l’endroit, mais il y a beaucoup d’indices qui permettent de trouver le lieu exacte et le refuge non gardé.

      Pour les refuges non gardés (cabanes), c’est en libre accès, il est impossible de réserver, avec les chiens c’est au bon vouloir des gens mais jusqu’à présent je n’ai jamais eu de problème le chien a toujours été accepté à l’intérieur (avec plus ou moins d’enthousiasme).

      Un site répertorie les refuges, cabanes et abris : https://www.refuges.info/

Laisser un commentaire