Un week-end dans la Loire

La Loire, ce département où généralement l’on ne fait que passer, ce département dont on ne connait uniquement ce que l’on voit au travers de nos vitres de voiture … Mais que se cache-t-il au-delà de ça ?

Des gros orages sont annoncés pour ce weekend alors c’est enfin l’occasion d’aller découvrir ce département. La Loire me semble être le département idéal pour se balader et pouvoir profiter même en cas de pluie (simple ressenti inexplicable).

Au final Iron et moi avons failli mourir de chaud, il n’a plu qu’en soirée ou la nuit ce qui empêchait d’ouvrir le fourgon pour faire rentrer l’air frais. 😅


C’est vendredi soir, je charge le fourgon, les chiens sont déjà prêts à partir depuis la veille, je crois même que si je les avais laissé faire ils auraient passé la nuit dedans pour être certains que je ne les oublie pas… Comme si c’était dans mes habitudes de les laisser.

Sur la route, la lumière qui précèdent les orages est magnifique puis laisse place à la noirceur illuminée par de nombreux éclairs.

J’ai pris du CBD pour pouvoir faire une cure à Iron qui a très peur des orages. Et vraiment ça fonctionne.


Château de la Roche

Le château de la Roche aurait dû être notre point de départ pour ce road-trip mais ça n’a pas été le cas. Les horaires de visite sont de 14h00 à 18h00, ce qui nous bloquait toute la matinée.

Malgré tout, je le laisse ici, comme point de départ de notre parcours car il est possible de ne pas le visiter, de se contenter de prendre des photos de l’extérieur. D’autant plus qu’il à l’air compliqué à visiter, il vaut mieux appeler à l’avance pour être certain d’avoir un créneau.

D’ailleurs même s’il y avait eu de la place je n’aurais pas pu le visiter, il faisait plus de 30°c. Iron avait un autre objectif en tête que visiter : Se baigner ! Et bien entendu on ne peut pas visiter avec un chien mouillé jusqu’à la moelle (ce qui est totalement normal).

Au niveau des balades, il est possible de faire une petite boucle mais j’ai préféré rester au bord de la Loire pour que les chiens et surtout Iron puissent profiter de l’eau et se rafraichir.

Le bord de Loire est aussi très apprécié des pêcheurs, on s’est retrouvé là-bas le jour de l’ouverture 😅.

Kilomètre zéro, premier point
Moins de 300 m mais des balades sont possibles

Télécharger la trace GPX


Gorges du Désert

Pour le coup cet endroit porte bien son nom, c’est ici que j’ai dormi avec les chiens il n’y avait absolument personne même lors de la balade le lendemain matin.

Le sentier en sous bois est agréable et mes sens emportent mon cerveau très loin, ce qui est loin d’être désagréable. Je dirais même que ça fait du bien de se sentir bien !

Bon n’attendez pas trop des cascades parce qu’elles sont rikiki.

Concernant la balade, il y a une petite partie sur route (environ 50m). Après avoir vu les cascades, il est possible de continuer en suivant le balisage jaune. Cela permet de faire une petite boucle de 6km au total.

Il y a 2 parkings accessibles pour dormir.

28 minutes
4 km D+/-200m

Télécharger la trace GPX


Château des Cornes d’Urfé

Dans 100 ans, ce château aura un millénaire. Je voulais absolument le voir !

Il y a des photos prises au téléphones et d’autres à l’appareil photo.

La visite est gratuite, si vous avez l’application pour lire les QR code, vous pouvez même écouter toute une visite.

Je pense que c’est clairement l’un de mes endroits préféré de ce week-end, les ruines sont justes magnifiques. On voit bien que certaines parties ont été restaurées.

Tito m’a foutu une trouille bleue, il veut toujours voir ce qu’il se passe et quand on est monté dans la tour il a sauté sur le mur… Sauf que derrière il y a 34m de vide !

36 minutes
Moins de 500m depuis le parking mais il est possible de se balader et même de randonner.

Télécharger la trace GPX


Château de Couzan

Le château de Couzan n’était pas prévu au programme mais c’est un bel endroit pour faire des photos.

Malheureusement une fois de plus, les heures de visite n’étaient pas raccord avec notre passage, dommage car les chiens sont aussi acceptés lors des visites. Du coup l’arrêt ici fut bref.

l’ouverture des visites est à 14h30 cependant je n’ai pas vraiment trouvé d’informations sur le net concernant les périodes d’ouverture.

31 minutes

Télécharger la trace GPX


Pommiers

Encore un endroit non prévu mais j’ai trouvé le coin joli et agréable pour le pique-nique car il y a des grands espaces d’herbe ombragés avec tables de pique-nique, un cours d’eau, etc…

Si on respecte l’ordre de l’itinéraire Pommiers n’est pas sur la route.


Source ferrugineuse de la Fontfort et Cascade de Chorsin

Attention de bien télécharger la carte avant d’arriver car il n’y a aucun réseau.

Ici, c’est une ancienne vallée glacière, l’eau y est bien présente.

J’ai pris le circuit « à l’envers » en suivant des points rouges. Il peut être nécessaire de sortir un peu du chemin pour voir certaines petites cascades.

Si on a pas le sens de l’orientation il est préférable de suivre le balisage jaune.

La cascade de Chorsin est une jolie cascade, quant à la source Ferruginuse à vrai dire je ne savais pas ce que c’était donc soit je l’ai vu sans le savoir soit je ne l’ai pas vu.

Je suis tombée sur un papi (et ce n’est rien de le dire car cette personne était âgé de 91 ans) qui attendait ses 2 acolytes et que par chance j’avais aperçu un peu plus haut. Il me disait qu’il y a des années en arrière il y avait des tonnes de champignons dans la forêt environnante.

32 minutes
4,5 km D+/- 170m

Télécharger la trace GPX


Cascade du saut du Diable

Il s’agit d’un tout petit parcours si on part du Moulin (attention à l’accès), les cascades ne sont pas gigantesques mais elles valent quand même le coup. Par temps vraiment pluvieux ça doit être encore mieux.

38 minutes

Un gros véhicule ne pourra probablement pas accéder au Moulin

1 km D+/- 85m depuis le Moulin
3,85 km D+/- 200m depuis Gumières

Télécharger la trace GPX (depuis le Moulin, petits véhicules)

Télécharger la trace GPX (depuis Gumières, gros véhicules)


On change maintenant de cap, on va maintenant en direction des Gorges de la Loire pour une nouvelle journée de découvertes. Et j’avoue que ce secteur m’intéresse beaucoup.


Château de Grangent et Essalois

Pur la nuit, j’ai stationné au parking panoramique de Grangent, la vue est vraiment belle ! Par contre le parking est un parking… pas vraiment top pour dormir, bien que la nuit est été calme, je préfère m’isoler dans un coin de nature.

Iron ne voulait pas sortir du fourgon car il y a un centre de tir non loin, malheureusement vu la configuration des lieux, les tirs s’entendent très loin, même depuis l’autre rive de la Loire.

Heureusement ou malheureusement Tito était là pour me distraire en plus de la vue.

Tito attend une famille pour la vie depuis 1an et demi maintenant …


Je reprends le volant jusqu’au barrage de Grangent, pour le départ de la balade qui va nous emmener sur les hauteurs, jusqu’au château d’Essalois.

Le Chateau d’Essalois peut se visiter gratuitement de 14h00 à 17h30, le dimanche il y a aussi un créneau de 11h00 à 13h00. La visite est accessible aux chiens.

La vue depuis celui-ci est juste merveilleuse !

Il est maintenant temps de redescendre, j’ai préféré prendre le même chemin qui offrait une belle vue mais il y a beaucoup de possibilités pour une balade ou une randonnée.

37 minutes
3,50 km D+/- 200m

Télécharger la trace GPX


Presqu’ile du Châtelet

Le départ se fait depuis Chambles, il y a une aire (2 places) pour camping-car et un parking équipé de toilettes. Par contre les places de parking sont vraiment serrées, je conseille donc de se garer directement à proximité du départ de la balade, il y a suffisamment de place pour stationner vers le chemin qui descend à la presqu’ile.

Dans Chambles, il est possible de monter au sommet de la tour cependant c’est impossible avec un chien car il y a une échelle. La vue par contre vaut clairement l’effort de l’ascension. Je précise que je n’y suis pas montée sinon j’aurais fait des photos.

Après une bonne descente (il faut penser à la remonter), l’Arrivée sur la presqu’ile donne vraiment un petit air de vacances ! Ce lieu est vraiment paisible, c’est un super coin pour le pique-nique voir même pour la baignade.

Il n’y a quasiment rien sur la presqu’ile, seulement la chapelle et un petit ponton pour les bateaux.

10 minutes
3,50 km D+/- 200m en AR

Télécharger la trace GPX


Plateau de la danse

C’est surement l’un des lieux de la Loire qu’on voit le plus sur Instagram, il faut dire que la vue vaut vraiment le coup depuis le plateau de la Danse et l’accès depuis le parking haut à Quéret est court et facile.

C’est un coin beaucoup fréquenté mais les gens ne font que passer donc on peut facilement se retrouver en très petit comité voir totalement seul(e).

Depuis ici on voit bien la presqu’ile du Chatelet où on était juste avant.

On a fait qu’une toute petite boucle d’à peine 2km, il est possible de en faire qu’un aller-retour ou de faire des boucles bien plus longues y compris depuis le bord de Loire, les chemins sont nombreux.

Sur la route en repartant, on peut observer la tour Phillipe. C’est une propriété privée.

19 minutes
2 km D+/- 80m

Télécharger la trace GPX


C’était vraiment une petite journée, limite farniente comparé à la veille mais ça ne fait pas de mal.

Je reprends le volant, direction le massif du Pilat où on passera notre 3eme et dernier jour dans le département. Cette dernière journée quant à elle sera bien chargée.


Barrage du Gouffre d’enfer

Avant tout, je déconseille totalement cet endroit pour ceux qui ont des chiens réactifs Vélo et/ou joggeur car il y en a beaucoup.

Après avoir rejoint le parking en voiture, on prend à pied, la direction du barrage du Gouffre d’Enfer jusqu’à arriver à son pied, c’est assez impressionnant.

Après avoir gravi les nombreuses marches, on arrive sur le barrage. Ici, on peut voir d’un coté les marches par lesquelles nous sommes montés et de l’autre un tout petit lac.

Et pour être honnête je ne m’attendais pas à tel décor en étant dans la Loire et encore moins à proximité directe de Saint-Etienne.

J’avoue, j’avais quelques « aprioris » sur le massif du Pilat … quand j’entendais parler de « massif » pour parler du Pilat ça me faisait doucement sourire. Promis je ne le ferai plus, mes « aprioris » sur le massif du Pilat on été placés aux oubliettes ou plutôt jetés dans ce gouffre d’enfer !

On se dirige maintenant vers le Pas du riot, un autre barrage où les chiens peuvent aller plus facilement à l’eau.

Pour le retour je suis restée du même coté donc j’ai fait un aller-retour mais il est possible de faire une boucle.

32 minutes

pour l’accès, passage limité à 2m20 de largeur.
Il est préférable d’arriver assez tôt pour pouvoir se garer facilement

9 km D+/- 250m

Télécharger la trace GPX


Saut du Gier

Le coin est vraiment beau bien qu’une bonne partie du chemin se fait en sous bois sans vue. Une fois de plus on se sent vraiment en montagne. D’ailleurs je n’ai pas arrêté de caler en me garant. 👌

Est-ce que vous avez vu Iron au pied de la cascade ?!
L’endroit est assez fréquenté, l’accès à la cascade se fait sur du chemin caillouteux (accidenté).

40 minutes

⚠ Bien suivre l’itinéraire que j’ai mis dans la carte en bas de l’article pour rejoindre le parking sinon Google Map nous envoie par un chemin à travers bois.
2,5 km D+/- 180m

Télécharger la trace GPX


Crêt de la Perdrix

J’avais prévu un petit parcours pour faire une partie des Crêtes du Pilat mais en fait je n’avais plus vraiment le temps et quand j’ai vu le monde, j’ai été totalement découragé. J’ai préféré quitter l’endroit.

Le crêt de la Perdrix est accessible TRES facilement à pied, honnêtement même sans personne, ce n’est pas le plus bel endroit du massif à mes yeux.

26 minutes
Environ 900m en AR

Télécharger la trace GPX


Saut de Lorette

Notre dernier arrêt avant de prendre la route retour (je devais être à Lyon pour 17h00)

La cascade est bien plus belle en vraie car elle est renfoncée dans la roche et ça forme une sorte de bassin/grotte naturelle qui ne se voit pas en photo.

39 minutes
environ 800m en AR

Télécharger la trace GPX


En Bref

La Loire est un département qui je pense est sous-estimé ou ignoré en tant que destination touristique pourtant ce département ne manque pas de cachet.

Personnellement je m’arrêtais réellement à ce que je voyais en passant … Et ce fut un superbe découverte.

On peut y pratiquer diverse activités grâce à un environnement naturel riche.

Pour une meilleure visualisation (notamment depuis un ordinateur), lancer la lecture de la vidéo puis cliquer sur le rectangle en bas à droite de la vidéo afin de mettre en plein écran.

3 jours
– Pas trop touristique
– Diversité de paysages et d’activités
– Peu de troupeaux (aucun sur nos sorties)
– Horaires de visites des châteaux

Itinéraire

Laisser un commentaire